Michel Simonot

Masso-Kinésithérapie - Ostéopathie - Énergétique - Gymnastique Holistique

à Romans-sur-Isère,  Le Vendôme A, 15 place Jean Jaurès


Foire Aux Questions

(Cliquer sur une question pour en connaître le contenu)


1. COMMENT CHOISIR SON OSTEOPATHE ? SON ENERGETICIEN ? SON PRATICIEN DE SANTE ?

- La meilleure façon de trouver un ostéopathe, un énergéticien ou n'importe quel autre praticien de santé : c'est le « bouche à oreille ». Entendre parler de la façon dont il accueille ses patients, comment il travaille, de sa rigueur thérapeutique, de ses techniques, de sa réputation et des résultats de ses soins, vous permettra de voir si ce thérapeute vous conviendrait ou pas.

- Il faut être vigilant à ne pas se laisser influencer par quelqu'un qui ne parlerait que des résultats ou de l'esthétique du cabinet, du matériel, du style du praticien etc. Ce n'est pas parce qu'un soignant convient à quelqu'un, qu'il vous conviendra, et inversement. De plus il y a souvent un phénomène de « mode » : « on a trouvé un super ostéo, qui soigne super bien et qui en plus est super mignon… »

- Il faut savoir que même si en apparence, on a les mêmes douleurs que quelqu'un d'autre, nos tissus, notre corps, notre passé, tout notre système énergétique, etc., racontent une histoire qui est unique et propre à chacun à un moment donné et dans un lieu donné. Du coup, ce qui peut fonctionner en une séance pour une personne, peut nécessiter plus de temps et de séances pour une autre.

- Une autre façon pour savoir comment choisir son thérapeute, c'est de lui téléphoner pour lui demander comment il pratique.




2. COMMENT SE SENT-ON APRES UN TRAITEMENT ?

- Après un traitement ostéopathique, il est classique de dire que pendant les trois jours qui suivent, les tissus vont beaucoup travailler. Et puis encore pendant les dix ou quinze jours qui suivront.

- En énergétique, de type Samadeva Energétique Ayurvédique, c'est très variable : certaines personnes sentent des choses sur la table de soins pendant le traitement. Pour d'autres, ça sera dans les heures ou les jours qui suivront la séance, alors que pour d'autres encore, le processus d'amélioration ne leur semblera pas visible. Pour d'autres encore, la santé s'améliorera à beaucoup d'endroits avant d'arriver au problème qui a amené à consulter … !




3. J'AI ENTENDU DIRE QU'UNE SEANCE D'OSTEOPATHIE PEUT ETRE REMBOURSEE ? EST-CE VRAI ?

- Depuis quelques années, l'ostéopathie est remboursée par beaucoup de mutuelles. Le nombre de séances et le taux de remboursement est fonction de votre contrat.




4. DE QUELLE(S) TECHNIQUE(S) AI-JE BESOIN ?

- De celle qui vous fera le plus grand bien.

- De celle qui s'intéressera surtout à la cause du problème et au niveau où il se trouve (cf. « L'octave des thérapies »).

- De celle que votre praticien de santé maîtrise.

- De celle que vous pouvez apprendre à vous faire.




5. J'AI MAL, JE VEUX UN RENDEZ-VOUS RAPIDEMENT, PEU IMPORTE L'OSTEOPATHE. AI-JE RAISON ?

- La douleur est l'indicateur d'un problème : on peut soit se focaliser dessus et alors « n'importe qui » fera l'affaire. Sinon on cherche à comprendre d'où vient ce problème. C'est un peu comme lorsqu'on met le frein à main de la voiture : le voyant rouge s'allume - ce voyant chez l'humain c'est la douleur – et pour repartir, on peut soit défaire le frein à main, soit dévisser le voyant rouge et nous aurons l'impression visuellement que tout va bien. Vous trouvez cet exemple paradoxal ? Pourtant la plupart des humains font cela avec leur corps et les douleurs. La douleur n'est pas votre ennemi, au contraire (je parle dans ce texte de douleurs rhumatismales, pas de douleurs suite à un accident ou une opération etc.). Si vous comprenez cela vous n'irez pas n'importe où.

- Un thérapeute sérieux travaille en équipe et s'il pense qu'avant de faire une correction ostéopathique ou une équilibration énergétique, il a besoin de l'avis d'un médecin, alors il vous y enverra. Surtout en cas de très fortes douleurs : il faut être prudent sur les mécanismes qui ont amené ce problème.

- Si vous tombez dans un cabinet où le praticien a peu de patients alors vous aurez un rendez-vous très rapidement. Mais je précise qu'un cabinet où le thérapeute a de la disponibilité horaire n'est pas un signe d'incompétence.

- Mais rassurez-vous, dans la plupart des cas, vos douleurs diminueront et disparaîtront.




6. QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE LES KINE-OSTEOPATHES, LES MEDECINS-OSTEOPATHES ET CEUX QUI NE SONT NI KINE, NI MEDECIN ?

- La formation de base est différente, ce qui fait que le masseur-kinésithérapeute et le médecin ont d'autres outils à leur disposition, que l'ostéopathie. Mais on trouve des ostéopathes ni kiné ni médecin, qui se sont formés à la médecine traditionnelle chinoise par exemple, ou des ostéopathes qui ont abandonné leur statut de kiné.

- Lorsqu‘on trouve un thérapeute, on ne sait jamais toutes les techniques qu'il pratique en regardant sa plaque. D'où ce site et la question 1 de cette FAQ !




7. POURQUOI TOUTES CES TECHNIQUES DIFFERENTES ?

- Encore une fois, pour mieux vous expliquer, je vais faire une comparaison, cette fois-ci entre le corps humain et une maison. Pour construire une maison, il faut un bon terrain puis faire le terrassement, construire les murs, mettre la charpente, les fenêtres, l'électricité, l'eau etc. Il y a donc besoin de l'intervention de différents corps de métiers avec des outils, des techniques et des matériaux différents.

- C'est le même principe dans le corps humain : il y a les os, le sang, les muscles, les articulations, les pensées, les souvenirs, les émotions, les énergies, etc. Il est donc important en fonction de notre problème de voir le thérapeute qui correspond le mieux au niveau du dysfonctionnement. Mais la maladie peut venir de plusieurs endroits, alors si le thérapeute sait passer de l'un à l'autre, sans se disperser, l'action du traitement sera encore plus complète, plus globale. (Ce concept est expliqué de façon plus précise encore dans la section « l'octave des thérapies »).




8. COMBIEN DE SEANCES FAUT-IL POUR ALLER MIEUX ?

- Si le problème est récent et basique, une à deux séances peuvent suffire.

- Si le problème est ancien et/ou plus compliqué, plus profond, il faudra souvent plus de séances et de temps.




9. POURQUOI LES SEANCES D'OSTEOPATHIE COUTENT PLUS CHER QUE LES SEANCES DE KINESITHERAPIE ?

- Effectivement une séance de kiné coûte moins cher qu'une séance d'ostéopathie. Mais lorsqu'on fait de la kinésithérapie il y a toujours plusieurs séances. En fin de compte la kiné reviendra plus cher que l'ostéopathie.

- Les études sont différentes, le travail est différent, la concentration est différente, le temps de présence près du patient est différent etc. Tout cela explique aussi la différence de tarif.

- Pour les massages d'agréments, les tarifs des MKDE sont proches de ceux des ostéopathes. Ce qui est normal : masser 45 ou 60 minutes c'est très fatigant (je parle d'un vrai massage : pas de caresses superficielles ou autres « papouilles » !).




10. EST-CE QUE LE KINE PEUT COMPTER DEUX SEANCES POUR UNE SEANCE D'OSTEOPATHIE ?

- NON ! Ce n'est pas légal !

- Ce ne sont pas les mêmes techniques.

- Ce n'est pas juste pour les ostéopathes qui ne sont ni médecin ni kiné.




11. EST-CE QUE JE VAIS ALLER MIEUX AUSSITOT APRES LA SEANCE ?

- Voir la question n°2.




12. EST-CE QUE JE DOIS FAIRE SOUVENT DES SEANCES ?

- Souvent, non.

- Régulièrement, oui. C'est fonction de votre âge, de la chronicité des problèmes, de l'activité physique que vous avez (travail et sport), des contraintes posturales au travail, etc.

- Quand on est beaucoup sollicité physiquement, il est bien de faire une séance tous les 3 ou 4 mois. Autrement, 2 ou 3 fois dans l'année quand « tout va bien », c'est le minimum : pour faire les réglages de saison, lever les « blocages » avant qu'ils ne deviennent douloureux ou plus profonds et chroniques.




13. QUE DOIS-JE FAIRE JUSTE APRES UNE SEANCE ?

- RIEN !!

- Le mieux est de rester calme, sans forcer et sans mauvaise position, pendant les 3 jours qui suivent une séance d'ostéopathie (on ne marche pas sur une dalle en béton juste après l'avoir coulée).

- Si c'est une séance d'énergétique, il est recommandé de boire 1.5 ou 2 litres d'eau par jour pendant 4 jours.




14. Y A-T-IL UN ENTRETIEN A FAIRE APRES UNE SEANCE ?

- Oui ! il est bien de s'entretenir : en faisant des techniques qui nous équilibreront, en allant à l'inverse de notre nature. Si on est raide, on fera des étirements et des assouplissements. Si on est plutôt laxe ou « mou » on préférera la musculation. Si on est stressé on ira plus vers la détente, la méditation, le Yoga Derviche etc.

- Prendre l'air régulièrement en marchant dans la nature est aussi un très bon médicament.

- Marcher une heure par jour permettra d'équilibrer sa santé après plusieurs mois de pratique.

- Etc.




15. JE VAIS BIEN, JE FAIS BEAUCOUP DE SPORT, AI-JE BESOIN DE CONSULTER ?

- PLUS QUE LES AUTRES !

- Plus on fait de sport, plus on use prématurément ses articulations et son corps en général.

- L'important est de ne rien faire en excès, d'équilibrer nos pratiques en fonction de notre corps (cf. question n°14), et de se faire entretenir par un thérapeute adapté : une voiture qui roule beaucoup ne s'entretient pas en roulant encore plus, elle a besoin de repos pour refroidir et d'un mécanicien ! Pas d'un ingénieur ou d'un carrossier qui la bricoleraient en roulant.




16. EST-CE QUE JE TROUVERAI LES MEMES TECHNIQUES PARTOUT ?

- Non. - Chaque thérapeute est unique : sa façon d'apprendre, de retravailler ce qu'il a appris, les techniques qu'il utilise, sa conception du corps et de la santé, ses connaissances, sa personnalité, etc. font de lui un thérapeute unique.




17. QU'EST-CE QUE JE PEUX FAIRE POUR ME SOIGNER SEUL ?

- Aïe ! Rien, c'est le mieux… !

- Seul, on se soulage, on prend soin de soi, on entretient son corps, on fait de la prévention, mais on ne se soigne pas. Là, il faut être deux : le deuxième étant un professionnel de santé.




18. A QUI CONVIENNENT CES TECHNIQUES ?

- A tout le monde : tous ceux qui peuvent se déplacer, tous ceux qui n'ont pas de maladies graves, tous ceux qui n'ont pas de troubles psychologiques ou psychiatriques lourds, tous ceux qui non pas de troubles neurologiques sévères, les enfants, les adultes etc.

- Il suffit d'exposer votre problème lors de la prise de rendez-vous et si le problème que vous exposez n'entre pas dans le cadre de mes compétences, je vous l'indiquerai.